Vous êtes ici

Text Resize

-A A +A

Tribune Libre

 

Majorité 

Liste « Marcheprime Avenir »

Chères Marcheprimaises, Chers Marcheprimais,
 
L’année 2020 aura été singulière. Elle restera à jamais gravée dans nos mémoires.
Notre pays a dû affronter deux crises de nature très différente : l’alerte sanitaire due à la Covid-19 et la menace d’attentat. La sécurité des Marcheprimais, le soutien aux associations et aux commerces ont été et resteront nos priorités.
Les services municipaux se sont ainsi organisés pour adapter au mieux le service public. Nous tenons à remercier chacun d’eux car chaque geste, chaque attention, compte.
Les commerçants Marcheprimais ont subi des préjudices financiers importants. Attentifs aux fragilités provoquées par ces 2 confinements, notre action pour relancer l’économie locale était indispensable : agents de la commune, séniors et bénéficiaires du CCAS ont ainsi reçu des bons d’achat valables dans les commerces dits « non essentiels ».
Les associations, privées d’activité, ont su trouver des alternatives pour rester en lien avec leurs adhérents. Elles ont aussi toute notre attention.
Le virus est toujours présent et nous impose de vivre avec précautions dans l'intérêt de tous.
Prenez soin de vous et des vôtres, et prenons plaisir à animer notre chère commune.

Opposition

Liste "Partageons demain"

Chers Marcheprimaises, Chers Marcheprimais,
 
Nous avons volontairement évité d’écrire une Tribune Libre sur le «MAG » précédent, car nous manquons cruellement d’informations sur les Grands Dossiers de ce mandat.
L’équipe « Partageons Demain » devait concrétiser des projets à caractère humain, social et générationnel : une résidence séniors, une nouvelle structure jeunes (JAM), des travaux lourds de voirie dans les lotissements anciens, des restructurations de bâtiments…
Aujourd’hui on balaye l’intérêt de tous pour se focaliser sur un projet d’entrée de ville qui va engendrer, avec la stratégie de Monsieur le Maire, une urbanisation démesurée.
On nous promet un « coeur de ville », très mal engagé au regard des négociations stériles entre M. Martinez et le propriétaire de l’Intermarché.
Monsieur le Maire, ne jouez pas au Monopoly avec les biens des marcheprimais, ni au marchand de sable avec les quelques menus projets de ce début de mandat : on ne se contentera pas de trottoirs tondus et d’un marché dominical !
Je vous invite donc à poser les bonnes questions sur le futur de votre commune et à passer d’excellentes fêtes de fin d’année malgré le contexte.